ecoliere

De l'étincelle à la flamme
De l'Origine à l'ultime
L'embrasement intime
Il était une femme...

Belle au volcan sommeille
Rêve jeux d'eau et de feu
Et tu t'approches, maître du Jeu
M'éveille et m'émerveille.

Ta main ferme tient ma main
Si fragile
Je brûle sous tes doigts habiles et fébriles
Aujourd'hui se mêle à demain.

Les tempêtes ne noient que ceux qui ne savent pas nager.
Les vérités ne tuent que ceux qui ne savent pas jouer.

Où allons-nous, tu sais ?
Dis-moi, où partent les étoiles
Quand le navire met les voiles
Au matin nu quitte le quai ?

Du haut de mon cratère en liesse
Et lave, je suis à toi
Ta rayonnante proie
Ta réelle promesse.

Et nous serons, main dans la main encore
Au temps où les feuilles tombent
Où les hommes crèvent sous les bombes
Quand le volcan se rendort...

ecoliere2

Les tempêtes ne noient que ceux qui ne savent pas nager.
Les vérités ne tuent que ceux qui ne savent pas jouer.