Ce soir-là, le dernier de l'année, en faisant glisser sa petite robe de soie noire le long de ses cuisses minces et fuselées, puis en retirant précautionneusement son collant fin et ses escarpins à talons, elle eut une pensée générale pour tous les hommes qu'elle avait connus même il y a longtemps, pour tous ceux aussi sur lesquels elle avait fantasmé, sur tous ceux également qu'elle avait allumés sans consommer dans des soirées de fin d'année comme aujourd'hui. Elle laissa faire ses mains habiles, puis sentant la déferlante arriver, elle arrêta tout et pensa à celui qu'elle aimait : il lui ordonnerait de poursuivre jusqu'au bout, et pourquoi pas, il l'offrirait sans hésiter aux plus entreprenants. Cette dernière pensée l'acheva.

jlgrieg

photo : Jean-Louis Grig

Une fois de plus, la nouvelle année a donc commencé pour moi par une vague de plaisir ;)